Création d’une salle de musique pour les jeunes sourds à l’INJS (2012-2013)

The benefits of music education in promoting cognitive skills and creativity in children are well documented. Now under the leadership of musician and philanthropist Elena Rostropovich,  a unique program based at the National Institutes for Deaf Children (INJS) in Paris, France, offers deaf children the chance to enjoy these same benefits.

With the opening of a music room at INJS on February 7, 2013, approximately 230 deaf students now have access to music through vibration, visual and other sensory stimuli that do not depend on the ability to hear sound.

Deaf children need not be excluded from discovering the world of music and can reap the lasting benefits of music education, including improved cognitive skills and emotional well-being,” said Ms. Rostropovich, whose charitable organization AER was supported by the Bettencourt Schueller Foundation and the Louis Vuitton Moët-Hennessy Group in partnering with INJS to create the specialized music room.

For the opening ceremony Ms. Rostropovich was joined by Madame Bernadette Chirac, Jean-François Dutheil, Director of the INJS, Armand de Boissiere of the Bettencourt Schueller Foundation,  and Jean-Paul Claverie of the Louis Vuitton Moët-Hennessy Group.

The specialized sound system and acoustic design of the music room maximize the ability of the children to perceive sound.  Musical instruments, audio equipment (consoles, players, headphones, amplifiers), vibratory equipment (transducers, amplifiers, adapters), video and light hardware (spotlights, controllers, screens, LED), and sound control devices invite children to explore a new way of learning about themselves and their environment. Specially trained music education teachers guide children as they learn skills previously thought unattainable by them.

Research on the impact of the perception of sound and rhythm on deaf children who were performing poorly in school showed that the students developed greater self-confidence and performed significantly better in their studies.

The example of two well-known musicians further confirms the musical potential of deaf children: The Scottish musician Evelyn Glennie, deaf since the age of 12, was able at the age of 15 to enter the prestigious Royal Academy of Music in London and to be recognized as one of the best percussionist in the world. Lloyd Coleman, a young English musician, born blind and deaf, became a composer at the age of 9 and virtuoso clarinetist at the age of 17, as well as conductor. He achieved his dream and performed at prestigious festivals such as BBC Proms at the Royal Albert Hall.

The research underscores the untapped potential of deaf children to benefit from music education and encourages us to create opportunities for them to access the world of music,” said Ms. Rostropovich. “The program at INJS will serve as a model for similar programs for deaf children, which AER plans to put in place at other public and private institutes, in France and abroad.”L’INJS (Institut National des Jeunes Sourds) est un établissement scolaire et d’accompagnement médico-social d’enfants sourds sévères et profonds de 3 à 20 ans, en milieu ordinaire et en milieu spécialisé.

 

AER (précédemment Association Rostropovich-Vishnevskaya – ARV), avec l’appui de Mme Elena Rostropovich, de la Fondation Bettencourt Schueller et du Groupe Louis Vuitton Moët-Hennessy d’une part et l’INJS, d’autre part, ont réalisé ensemble un projet pilote: la création d’une salle de musique pour les jeunes sourds.

Ce projet a pour vocation de permettre aux 230 élèves de l’INJS:

d’accéder à la musique par voie vibratoire, visuelle, somesthésique ;

de découvrir leur voix et de nombreux instruments jusque-là inconnus du fait de leur handicap ;

de s’ouvrir à ce langage universel au même titre que les entendants.

Un travail sur la perception du son et le rythme a été effectué avec un groupe d’élèves du collège en difficulté scolaire. On a constaté un effet spectaculaire sur ces jeunes, leur redonnant confiance en eux, les structurant et les aidant dans leurs études. Ils ont eu envie de réinvestir leurs appareils auditifs et en ont fait la démarche personnelle.

Ainsi, la surdité n’est pas un obstacle à la découverte du monde la musique et les enfants sourds peuvent en retirer des bénéfices pour leur réussite scolaire, leur développement et leur autonomie.

L’itinéraire de deux musiciens confirme le potentiel de ces enfants : celui de la musicienne écossaise Evelyn Glennie qui, atteinte de surdité depuis l’âge de 12 ans, est parvenue à intégrer à l’âge de 15 ans la prestigieuse Royal Academy of Music de Londres et à être reconnue comme l’une des meilleures percussionniste au monde, et celui de Lloyd Coleman, jeune musicien anglais qui, atteint de cécité et de surdité depuis la naissance est devenu à l’âge de 17 ans, un virtuose de la clarinette. Ces modèles nous encouragent à donner à ces enfants l’opportunité d’accéder au monde de la musique qui leur était fermé jusqu’à aujourd’hui.

La création de la salle de musique s’est développée en trois étapes :

Travaux de structure : sonorisation adaptée et aménagement acoustique permettant une qualité sonore performante.

Fourniture de matériel : instruments de musique, matériel audio (consoles, lecteurs, casques, amplificateurs), matériel vibratoire (transducteurs, amplificateurs, adaptateurs), matériel vidéo/lumière (spots, contrôleurs, écrans, LED), régie (racks, boîtiers).

Mise en place d’un training spécifique pour former les éducateurs. Cette formation assurera la pérennité du programme.

La salle de musique a été inaugurée le 7 février 2013 à l’INJS en présence de Madame Bernadette Chirac. Etaient présents : Jean-François Dutheil, directeur de l’Institut, Elena Rostropovich, présidente d’AER, Armand de Boissière pour la Fondation Bettencourt Schueller, Jean-Paul Claverie pour la Fondation Louis Vuitton Moët-Hennessy.

Les invités et membres de l’Institut ont assisté à la présentation par l’enseignante Elsa Falcucci et ses élèves de l’évolution du projet et de l’utilisation de la salle de musique. Une plaque commémorative de cette inauguration a été dévoilée à cette occasion.

Il s’agit d’un projet-pilote. Aucun projet du même type n’a été répertorié en France.

AER prévoit d’étendre le projet à d’autres Instituts privés ou publics pour jeunes sourds.

 

Share
This